Les dernières informations sur les voyages, les langues et la culture par EF Education First
Menu

New York en deux roues

New York en deux roues

Lorsque nous pensons aux villes du monde les plus actives à promouvoir l’usage du vélo, New York n’est généralement pas la première qui nous vient à l’esprit. Amsterdam – certainement, Copenhague – bien sûr, Berlin – peut-être, mais partager le bitume avec huit millions d’habitants et les innombrables voitures, taxis et autobus qui encombrent les rues de Manhattan n’est pas exactement le rêve que je me fais de circuler en ville à vélo.

Les choses ont commencé à changer en mai, lorsque la ville a déployé son premier programme de partage de vélo, et qu’au cours de l’été, de plus en plus de New-yorkais ont commencé à échanger leurs MetroCards contre des Citi Bikes bleu vif. Moi-même, gagné par l’enthousiasme ambiant, j’en ai emprunté un pour faire un tour en ville.

Alors, premièrement, les points forts.

Avec plus de 6000 vélos stationnés dans plus de 600 emplacements (d’autres sont encore à venir), vous trouverez toujours une station d’accueil lorsque vous en avez besoin.

NYC_ontwowheels3

Pour les trajets, les courses et les déplacements rapides en ville pour rencontrer un ami, le Citi Bike est génial. Son coût est bien plus intéressant que celui d’un taxi (une adhésion de 7 jours coûte 25$US), et c’est une solution nettement plus agréable que de transpirer dans la chaleur estivale étouffante du métro.

Des pistes cyclables ont fait leur apparition dans toute la ville pour permettre aux cyclistes de se déplacer dans la circulation dense, et un autocollant bien utile au milieu du guidon rappelle aux cyclistes de respecter le code de la route.

NYC_ontwowheels2

Alors, qu’est-ce qui plaît le moins?

Eh bien, si vous cherchez à vous déplacer en ville en moins d’une « minute new-yorkaise », vous avez investi dans le mauvais deux-roues. Le Citi Bike est assez peu commode, plutôt lent, et le manœuvrer requiert une certaine force dans les bras.

La durée de location, limitée à 30 minutes, ne permet pas non plus de visiter la ville dans les meilleures conditions. Pour éviter de payer des frais de dépassement de 4$, vous pourriez passer plus de temps à repérer les stations d’accueil qu’à visiter les sites touristiques.

Vous devrez éviter les stations achalandées comme celle du Meatpacking District pendant l’heure de pointe, surtout si vous n’êtes pas équipé de l’application Station Finder. Il n’y a rien de plus frustrant que d’être bloqué à la station d’accueil alors que vous êtes limité par le temps.

Cela étant dit, les avantages du Citi Bike l’emportent largement sur les inconvénients. C’est une nouvelle façon amusante de se déplacer, surtout si vous séjournez dans la « Grosse Pomme » avec un budget limité.

Étudiez l'anglais à New-York!Plus de détails

Partagez cet article

Derniers articles Voyage