Les dernières informations sur les voyages, les langues et la culture par EF Education First
Menu

14 (nouveaux) mots japonais sans traduction française

14 (nouveaux) mots japonais sans traduction française

Alors que mon premier article sur les mots de japonais qui n’ont pas d’équivalents en français était axé sur des termes en rapport avec le travail, ce deuxième volet traite d’un autre aspect essentiel de la culture japonaise : le lien entre l’homme, la nature et l’univers. Bien que travailler dur soit très apprécié, se sentir intérieurement en équilibre avec la nature et l’univers est considéré comme une chose toute aussi importante et à laquelle nous devrions tous aspirer.

1. YUGEN

« Un sens profond et mystérieux de la beauté de l’univers… et la triste beauté de la souffrance humaine »

C’est prendre conscience que l’univers déclenche des réactions émotionnelles trop mystérieuses et profondes pour être exprimées par des mots – par exemple, en prenant conscience du temps qu’il a fallu à l’univers pour créer le monde dans lequel nous vivons ou en pensant au nombre de cellules qui composent notre corps etc….

2. SHOUGANAI

« On ne peut rien y faire »

Ceci est lié à l’idée du destin et nous encourage à accepter les choses hors de notre contrôle. S’inquiéter n’empêchera pas les événements négatifs de se produire, il ne faut donc surtout pas se priver des bonnes choses. Alors, pourquoi s’inquiéter ? Il nous faut simplement comprendre que nous n’y pouvons rien et tourner la page sans regrets.

3. MONO NO AWARE

« La douceur amère d’un bref moment nuancé de beauté transcendante »

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un mot, cette phrase est destinée à exprimer une appréciation accrue de la beauté des choses et évoque une douce tristesse lorsqu’elle s’en va, d’autant plus que rien ne dure éternellement.

4. KOI NO YOKAN

« Un sentiment qui conduit immanquablement à tomber amoureux d’une personne que l’on croise »

On se retrouve le souffle court, les genoux tremblants, le cœur battant tout en sachant qu’il n’y aura pas de retour.

5. WABI-SABI

« Trouver de la beauté dans les imperfections de la vie et accepter pacifiquement le cycle naturel de croissance et de décroissance »

Très similaire à « mono no aware ».

6. YOROSHIKU ONEGAI SHIMASU

« Avantageusement, je vous prie »

Il ne s’agit pas non plus d’un mot, mais d’une expression bien utile. On l’utilise souvent pour exprimer un espoir abstrait, mais authentique, dans les bonnes choses à venir. Il n’est pas non plus nécessaire d’exprimer une idée concrète et c’est ce qui en fait toute la beauté ! En employant cette expression, on comprend que, d’une certaine manière, une connexion mutuelle entre deux personnes se traduira, nous l’espérons, par une relation de couple heureuse.

7. BOKETTO

« Le fait de contempler distraitement au loin »

Comme lorsque vous rêvez de voyages ou que vous vous laissez déconcentrer au cours de l’après-midi.

8. FUUBUTSUSHI

« Les choses – sentiments, parfums, images – qui évoquent des souvenirs ou l’attente d’une saison particulière »

Les feuilles jaunissantes pour l’automne, les sommets enneigés pour l’hiver, la floraison pour le printemps et les coups de soleil pour l’été.

9. UKIYO

« Le monde flottant »

Ce mot fait référence au fait de vivre dans l’instant en étant détaché de tous les soucis de la vie.

10. IKIGAI

« Une raison d’être ; ce qui vous incite à vous lever le matin »

Le brunch du dimanche, pour n’en nommer qu’une seule.

11. KOMOREBI

« La lumière du soleil qui filtre à travers les feuilles d’un arbre »

La beauté infinie de la nature est destinée à être appréciée, même dans ses moindres détails.

12. SHINRINYOKU

« Bain de forêt »

Quand vous vous enfoncez profondément dans les bois pour vous détendre et améliorer votre santé. La santé est un mode de vie après tout.

13. KOGARASHI

« Le vent froid qui nous avertit de l’arrivée de l’hiver »

Une fois que vous aurez senti ce vent, vous pourrez prévenir tout le monde : « préparez-vous, l’hiver arrive. »

14. KINTSUKUROI

« L’art d’utiliser de l’or ou de l’argent pour réparer une poterie et comprendre que la pièce est plus belle justement parce qu’elle a été cassée »

C’est très semblable à une mosaïque ou à une personne lésée – en recollant les morceaux, on obtient quelque chose d’encore plus beau qu’auparavant.

Apprenez le japonais au Japon avec EFEn savoir plus

Partagez cet article

Derniers articles Langues