GO Blog | EF Blog Canada
Les dernières informations sur les voyages, les langues et la culture par EF Education First
MenuBrochure gratuite

10 faits à connaître avant de vous installer à Tokyo

10 faits à connaître avant de vous installer à Tokyo

Méditative et follement animée à la fois. Traditionnelle et avant-gardiste à la fois. Tranquille et excentrique à la fois. Antique et moderne à la fois. Vous envisagez de vous installer vous à Tokyo ? Eh bien, située sur l’île principale de Honshu, la mégapole japonaise vous offrira tout ce que vous cherchez. Voici 10 faits à connaître avant de vous installer à Tokyo.

1. Apprendre le Japonais

Il est particulièrement judicieux d’apprendre le japonais avant de monter à bord de l’avion. Alors que les habitants ont tendance à parler plus qu’ils ne le laissent entendre, un certain degré d’aisance vous facilitera la vie, sans compter que cela vous permettra d’accélérer les formalités administratives et les démarches à entreprendre dès votre arrivée.

2. Obtenir votre carte de séjour

Vous avez votre visa ? Le traitement de votre carte de séjour pourra être effectué à votre arrivée à l’aéroport. Ce document vous sera utile, par la suite, pour ouvrir un compte bancaire, obtenir un permis de conduire, vous inscrire à une assurance maladie, souscrire à un forfait de téléphone mobile et même pour rentrer au Japon après avoir voyagé avec votre visa actuel. Il s’agit de votre carte d’identité officielle à conserver toujours sur vous.

3. Disposer d’argent liquide

Tokyo est encore (en grande partie) une société sans argent liquide, les cartes de crédit n’étant pas acceptées dans tous les magasins, en particulier les plus petits. Les horaires des banques sont plus restreints que ceux auxquels vous êtes habitué, alors évitez de vous retrouver à cours d’argent liquide, en prélevant régulièrement aux guichets automatiques des commerces de proximité.

4. Les acomptes forfaitaires

Préparez-vous à débourser un gros acompte pour votre location. Il vous faudra disposer d’une avance de trois mois, peut-être même de six. Celle-ci comprend le « dépôt pour clé » (sorte de prime destinée au propriétaire), la caution et les frais immobiliers. Vous aurez également besoin d’un garant qui se portera caution pour vous. Si vous êtes titulaire d’un contrat de travail, il pourrait s’agir de votre patron (de nombreuses entreprises le proposent).

5. Visiter votre bureau de quartier

Dans les deux semaines suivant votre arrivée, vous devrez faire enregistrer votre adresse à votre bureau de quartier local ou kuyakusho. Pour ce faire, munissez-vous de votre passeport et de votre carte de séjour nouvellement émise. À votre bureau de quartier, vous trouverez des informations sur le jidokan (sorte de centre de jeux pour enfants) et même des cours de japonais à des prix raisonnables, voire gratuits. C’est également là que vous pourrez vous inscrire au système national d’assurance maladie et obtenir des informations sur les ressources et installations locales (hôpitaux, parcs, etc.).

6. Le recyclage

Il vous faudra apprendre un certain nombre de pratique pour que le système fonctionne – mais, il dépend de l’engagement de chacun. Le système de recyclage change selon le quartier, alors préparez-vous à connaître le vôtre. Vous constaterez bientôt que dans votre quartier, certains jours sont consacrés à des matériaux spécifiques. Respectez les normes de recyclage et on vous respectera !

7. Les transports en commun

Réjouissez-vous ! Tokyo dispose d’un excellent réseau complet de transports en commun. Achetez votre carte Pasco ou Suica rechargeable (le même concept, mais proposé par deux sociétés différentes) pour accéder aux services locaux de train, de bus ou de métro. De plus, votre carte peut être utilisée pour de petits achats, par exemple pour payer des vestiaires, des services de taxi et, en général, dans tous les endroits où vous voyez les logos.

8. Les règles sociales tacites

Votre volonté d’apprendre l’étiquette et de vous améliorer sera particulièrement appréciée par les Japonais. Pour commencer, n’oubliez pas que les espèces et les cartes de crédit ne passent généralement pas directement d’une main à l’autre, mais se transmettent par l’intermédiaire d’un plateau. Et ne passez pas d’aliments de baguettes en baguettes, n’utilisez pas celles-ci pour piquer de la nourriture ou vous servir dans une assiette commune avec les extrémités que vous mettez dans votre bouche.

9. La gastronomie ne se limite pas aux sushis

Nous savons que vous avez hâte de goûter d’authentiques sushis pendant votre séjour à Tokyo, mais n’oubliez pas qu’il existe une multitude d’autres options à votre disposition. Assurez-vous de goûter le soba (nouilles de sarrasin), le hitsumabushi (anguille grillée servie avec du riz et des assaisonnements), l’okonomiyaki (crêpe salée), le tako-yaki (anguille panée grillée) et l’onigiri (boulettes de riz triangulaires accompagnées de différentes garnitures).

10. Premières courses alimentaires

En ce qui concerne la gastronomie, demandez à un contact japonais ou à une personne parlant couramment la langue de vous présenter les options de votre supermarché local. Pourquoi ? Vous y trouverez des dizaines (et des dizaines) de produits et concepts culinaires dont vous n’avez pas entendu parler et vous munir d’un dictionnaire rendra ce premier voyage beaucoup plus aisé !

Envolez-vous pour le JaponEn savoir plus
Recevez notre newsletter mensuelle sur les voyages, les langues et la culture.Je m'inscris

Apprenez l'une de nos 12 langues proposées parmi 54 destinations.

En savoir plus